Vins d’Alsace d’Assemblage

Gentil d’Alsace

Gentil d’Alsace

Ses origines

Le Gentil correspondait dans les années 20 à un assemblage de cépages provenant d’une même parcelle. Celles-ci étaient en effet couramment complantées de différents cépages, que l’on vendangeait et vinifiait ensemble. 

Remis au goût du jour ces dernières années, le Gentil fait désormais l’objet d’une Charte Interprofessionnelle qui définit ses conditions d’élaboration. 

La dénomination Gentil est ainsi réservée aux vins de l’AOC Alsace répondant aux normes d’un assemblage de qualité supérieure. Cet assemblage doit être constitué au minimum de 50% de Riesling, Muscat, Pinot Gris et/ou Gewurztraminer, le reste étant composé de Sylvaner, Chasselas et/ou Pinot Blanc. Avant assemblage, chaque cépage doit être vinifié séparément et doit avoir obtenu l’agrément AOC Alsace. Le Gentil doit faire mention du millésime et ne peut être commercialisé qu’après une dégustation d’agrément en bouteilles.

Le Gentil se distingue de l’Edelzwicker qui est lui aussi un vin d’assemblage mais qui peut être composé de tous les cépages blancs d’Alsace, sans indication ou contraintes de proportion. De plus, les cépages de l’Edelzwicker peuvent être vinifiés ensemble ou séparément. 

Gentil d’Alsace

L'accorder

Le Gentil est un vin qui accompagnera avec aisance l’ensemble du repas.