Les Millésimes Alsace

Année 1986

Année moyenne

Le climat

La récolte 1986 s’est avérée très belle sur le plan quantitatif. Grandes avaient pourtant été les appréhensions des vignerons lorsque les conditions climatiques s’étaient subitement dégradées à la fin du mois d’août et durant la première moitié de septembre avec froid et humidité.
En quelques jours, paraissaient compromises les perspectives euphoriques nées d’une floraison parfaite à la fin du mois de juin et d’un été aux conditions optimales d’ensoleillement et de température.
Fort heureusement, les quatre semaines de beau temps chaud et ensoleillé qui se sont installées d’une façon constante à partir du 20 septembre, ont redonné confiance à la viticulture qui a vu l’altération des raisins stoppés et la maturation se poursuivre dans de meilleures conditions.

Les vendanges

Le soleil était donc de la partie lorsque les vendanges ont commencé le 30 septembre pour l’appellation Crémant d’Alsace. Elles se sont échelonnées pour les appellations Alsace et Alsace Grand Cru, à partir du 9 octobre pour les Pinot Blanc, Auxerrois, Pinot Gris, Pinot Noir et Muscat, à partir du 13 octobre pour le Sylvaner, et à partir du 16 octobre pour les Riesling et Gewurztraminer.
De nombreuses parcelles n’ont été récoltées qu’en novembre pour les raisins de surmaturation destinés aux prestigieuses Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles.
Le volume de la récolte 1986 a atteint 1 189 000 hl soit 18 % de plus que la moyenne des 5 dernières années.

Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace
Février 1987

Les Millésimes Alsace

Il n’y a jamais deux vendanges identiques ! Chaque année des conditions climatiques différentes imposent un cadre naturel avec lequel le vigneron compose. Le millésime transpose ces variations dans la perception de la qualité d’un vin. Il donne par ailleurs des indications quant au vieillissement en bouteille.

Découvrez les 20 derniers millésimes et ceux qui sont entrés dans la légende des grands vins :