Les Millésimes Alsace

Année 1987

Bonne année

Le climat

1987 fut une année capricieuse et déconcertante en Alsace comme dans les autres vignobles français. D’abord de belles promesses de récolte après un débourrement normal. Puis, après un mois de juin médiocre, une floraison plutôt tardive début juillet ; mais dans de bonnes conditions et avec peu de coulure. Ensuite un été qui n’en était pas réellement un avec un retard de végétation d’une dizaine de jours.
Fort heureusement le temps chaud et sec qui s’installa à partir du 10 septembre jusqu’à début octobre, fit oublier les péripéties climatiques des mois précédents et autorisa tous les espoirs.

 

Les vendanges

Rien ne pressait alors pour vendanger. Si bien que les experts s’étaient résolus sans peine à n’ouvrir le ban des vendanges que le 7 octobre pour l’Appellation Crémant d’Alsace, le 16 octobre pour les cépages Muscat et Pinot Noir et le 19 octobre pour les autres cépages des AOC Alsace et Alsace Grand Cru.
La récolte des raisins de l’AOC Crémant d’Alsace s’est déroulée dans des conditions idéales avec une vendange très saine et un excellent niveau qualitatif laissant présager une grande finesse du produit.
Malgré un temps plus variable après la mi-octobre, les raisins récoltés dans les appellations Alsace et Alsace Grand Cru sont restés très sains, d’une qualité homogène et d’une richesse légèrement supérieure à celle de l’année passée.
Sur le plan quantitatif, la récolte 1987 est en diminution, toutes appellations réunies, de 10 % par rapport à l’année dernière et se situe au niveau moyen des 5 dernières années avec 1 068 000 hectolitres.
Les volumes récoltés dans les différentes appellations sont de leur côté en diminution de 14 % dans les AOC Alsace (960 000 hl) et Alsace Grand Cru (25 000 hl) mais en augmentation de 78 % dans l’AOC Crémant d’Alsace (83 000 hl), exceptionnellement favorisée cette année par une harmonie qualitative idéale.

Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace
Février 1988

Les Millésimes Alsace

Il n’y a jamais deux vendanges identiques ! Chaque année des conditions climatiques différentes imposent un cadre naturel avec lequel le vigneron compose. Le millésime transpose ces variations dans la perception de la qualité d’un vin. Il donne par ailleurs des indications quant au vieillissement en bouteille.

Découvrez les 20 derniers millésimes et ceux qui sont entrés dans la légende des grands vins :