Les Millésimes Alsace

Année 1994

Bonne année

Une arrière-saison pluvieuse et généreuse

Le climat

D'excellentes conditions climatiques au moment de la floraison ont entraîné cette année en Alsace de nombreuses et belles formations de raisins.

Les pluies tombées au bon moment en début d'été, puis les températures élevées des mois de juin et juillet, ont entraîné une végétation exubérante de la vigne et un grossissement rapide des baies.

A l'exception du Gewurztraminer dont les grappes sont toujours de très petite taille, tous les cépages ont développé cette année des grappes d'un poids unitaire inhabituel dépassant de moitié la moyenne. La perspective d'un volume important de récolte s'est vite imposée dans ces conditions aux producteurs qui ont dû souvent procéder à un éclaircissage sévère des grappes.

Le mois d'août a vu la maturation des raisins progresser à vive allure et chacun était légitimement en droit de s'attendre à un millésime précoce et de qualité exceptionnelle.

Les vendanges

C'était sans compter sur la pluviosité inhabituelle de la seconde quinzaine de septembre et les risques qui en découlaient d'une altération de l'état sanitaire de raisins déjà bien mûrs. Si bien que le ban des vendanges a dû être ouvert rapidement pour les cépages et appellations les plus précoces et les plus sensibles au Botrytis :

  • le 16 septembre pour les AOC Alsace et Crémant d'Alsace pour le cépage Auxerrois
  • le 19 septembre pour les AOC Alsace, Alsace Grand Cru et Crémant d'Alsace pour tous les cépages sauf Gewurztraminer, Riesling, Chasselas et Sylvaner dont la date de récolte a été fixée au 28 septembre.

Le temps pluvieux de septembre a fort heureusement été suivi dès le début octobre par une arrière-saison très ensoleillée qui a permis de rentrer une partie importante de vendanges saines et d'une grande richesse en sucres s'apparentant aux meilleurs millésimes précédents, notamment pour les Gewurztraminer et Tokay Pinot Gris. Dans ces cépages, de très nombreuses et belles réussites en Vendanges Tardives et Sélection de Grains Nobles ont récompensé de leurs efforts une fois encore les viticulteurs patients qui avaient le plus souvent pris le risque d'une limitation volontaire de leur production.

La récolte 1994 est de 6 % supérieure à la moyenne avec un volume de 1 236 000 hl pour les 3 appellations Alsace, Alsace Grand Cru et Crémant d'Alsace. L'AOC Crémant d'Alsace enregistre cette année un volume record de même que les Vendanges tardives et Sélections de grains nobles dont le volume plus important qu'à l'accoutumée dénote la qualité exceptionnelle d'une partie des vendanges 1994.

Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace
Février 1995

Notes de dégustation

Pinot Blanc Grande Réserve 1994 - Cave de Pfaffenheim

La robe est dorée avec un bel éclat. Le nez est complexe, grillé avec des notes d’écorce de mandarine. La bouche est vive, avec encore un peu de gaz en attaque, puis reste très mûre et acidulée en bouche. Un beau vin à maturité, qui rappelle le Pinot Gris au nez et se montre plus léger en bouche. Une belle cuvée qui évolue bien au vieillissement. (Dernière dégustation novembre 2006)

Gewurztraminer Altenbourg Sélection de Grains Nobles 1994 - Albert Mann

Une cuvée magnifique à la robe dorée, qui possède beaucoup d’éclat. Le nez d’une grande jeunesse, avec des arômes de miel, d’abricot sec, de pêche. La bouche est moelleuse et charnue en attaque, puis tendre avec une liqueur parfaitement bien intégrée qui laisse à peine deviner l’importante charge en sucre résiduel. Un vin remarquable à l’évolution très lente, taillé pour la grande garde. (Dernière dégustation octobre 2014).

La combinaison de pluie de soleil pendant l’été 1994 a donné une récolte généreuse, mais également permis l’apparition de pourriture noble. Les vins les plus légers étaient très plaisants dans leur jeunesse, mais ont évolué rapidement du fait de leur manque de densité. Les cuvées les plus riches, même les Pinot Blanc, montrent en revanche une parfaite tenue au vieillissement. L’année reste une référence dans la production de sélection de grains nobles, grâce à la qualité de son botrytis.

Thierry Meyer
Formateur, L’Œnothèque Alsace, 2016

Les Millésimes Alsace

Il n’y a jamais deux vendanges identiques ! Chaque année des conditions climatiques différentes imposent un cadre naturel avec lequel le vigneron compose. Le millésime transpose ces variations dans la perception de la qualité d’un vin. Il donne par ailleurs des indications quant au vieillissement en bouteille.

Découvrez les 20 derniers millésimes et ceux qui sont entrés dans la légende des grands vins :