Les Millésimes Alsace

Année 2000

Grande année

Un millésime qui fera date !

Le climat

Après un hiver sans surprise, le printemps chaud et ensoleillé a entraîné un débourrement de la vigne aux alentours du 20 avril. Ce beau temps perdurant, la floraison a été extraordinairement précoce et très rapide, aux alentours du 6 juin pour l’ensemble du vignoble. Ainsi pouvions-nous enregistrer une avance exceptionnelle de près de trois semaines à ce moment-là. Le mois de juin, chaud et sec, a assuré le maintien de cette avance ainsi que d'excellentes conditions phytosanitaires jusqu'au début de l'été.

Les conditions climatiques plus contrastées des mois de juillet et d'août, avec des températures plus fraîches et quelques pluies, avaient bien sûr suscité certaines inquiétudes. Il n’a pas été rare en effet de constater ici et là des foyers de pourriture ainsi qu'un ralentissement de la végétation. Finalement le retour du soleil a stabilisé la qualité des raisins. Les producteurs ont en outre été nombreux à intervenir judicieusement sur la charge en procédant à des vendanges en vert.

Les vendanges

Après la mise en place en 1999 des nouvelles limites de rendement par cépage pour l’AOC Alsace, l'année 2000 restera dans les annales comme celle de l’entrée en vigueur des nouvelles règles de production pour l’AOC Alsace Grand Cru (diminution du rendement, relèvement des degrés minima, gestion locale des lieux-dits,…).

D’un point de vue qualitatif, l’état sanitaire de la récolte s'est révélé globalement satisfaisant.

Les vendanges ont débuté :

  • le 11 septembre pour l’appellation Crémant d’Alsace.
  • le 21 septembre pour les appellations Alsace et Alsace Grand Cru
  • le 2 octobre pour les mentions Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles.

Compte tenu de l’avance initiale et de cette maturité exceptionnellement élevée, les producteurs ont été nombreux à retarder cette année une partie de leur récolte pour produire un volume très important de Vendanges Tardives (19 000 hl) ou de Sélections de Grains Nobles (11 000 hl).

Le volume global de la récolte s'élève à 1 210 000 hl comprenant un peu plus de 1 000 000 hl pour l'AOC Alsace, près de 160 000 hl pour l'AOC Crémant d'Alsace et 50 000 hl pour l'AOC Alsace Grand Cru, la forte augmentation de cette dernière appellation étant imputable non seulement à la haute qualité du millésime, mais aussi à la motivation renouvelée des producteurs.

Les vins

Avec des niveaux de maturité et d'équilibre excellents, les vins promettent d'être à la fois très bien structurés et tout à fait typiques de leur cépage.

Les Sylvaner, Pinot Blanc et Auxerrois sont très fruités, les Gewurztraminer, Pinot Noir et Pinot Gris sont généralement bien concentrés. « 2000 » est un grand millésime pour les Riesling qui allient fraîcheur et matière.

Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace
Mars 2001

Notes de dégustation

Grand Cru Hengst Riesling 2000 – Josmeyer

Le nez est encore très jeune avec des arômes d’agrumes et de framboise. La bouche est profonde, dense et minérale avec une pureté remarquable. L’ensemble termine très long en bouche. Une grande réussite dans un millésime peu réputé pour ses grands Riesling, et un vin de grande garde. (Dernière dégustation avril 2010)

Riesling Sélection de Grains Nobles "S" 2000 - Hugel et Fils

Un vin de très grande concentration, à l'équilibre extrême (6,5% d’alcool pour 295 g/l de sucre résiduel). Si le nez est envoûtant sur des notes de miel, de coing et de safran, la bouche est encore portée par la forte richesse et possède une texture charnue très liquoreuse, la forte acidité n'ayant pas encore refait surface. Un vin déjà magnifique dès à présent sur du vieux comté ou un dessert aux fruits acidulés, mais mieux vaudrait encore le garder dix ou vingt ans au moins. Jean Hugel a attendu le début de sa retraite pour voire réalisé son rêve de produire un très grand Riesling liquoreux. Ceux qui ont eu la chance de goûter le Riesling Sélection de Grains Nobles 1918 du domaine garderont certainement quelques 2000 pour les générations à venir. (Dernière dégustation août 2012)

Millésime mémorable par son chiffre rond, mais également par le temps chaud qui a favorisé une bonne maturation des raisins. Les excès de chaleur ont toutefois « brûlé » une partie de l’acidité des raisins, donnant des équilibres moins frais qu’en 1999. La plupart des vins ont évolué assez rapidement, et devraient être bus à ce stade. Les vins de grands terroirs ainsi que les cuvées moelleuses produites par du botrytis et non du passerillage ont malgré tout encore de nombreuses années devant eux, en particulier les Gewurztraminer.

Thierry MEYER
Formateur, L’Œnothèque Alsace, 2016

Les Millésimes Alsace

Il n’y a jamais deux vendanges identiques ! Chaque année des conditions climatiques différentes imposent un cadre naturel avec lequel le vigneron compose. Le millésime transpose ces variations dans la perception de la qualité d’un vin. Il donne par ailleurs des indications quant au vieillissement en bouteille.

Découvrez les 20 derniers millésimes et ceux qui sont entrés dans la légende des grands vins :