Les Millésimes Alsace

Année 2001

Grande année

Un millésime qui honore le nouveau millénaire

Le climat

L’hiver a été d’une manière générale peu rigoureux. Après un débourrement régulier autour du 10 avril, la vigne a poursuivi normalement sa croissance. Les maladies cryptogamiques générées par les fortes précipitations des mois de mai et juin ont été bien contrôlées par les professionnels. La floraison a débuté autour du 10 juin et s’est prolongée jusqu’au 25 juin pour les zones les plus tardives, touchées par le rafraîchissement du 18 juin.

L’ensemble du vignoble a bénéficié d’un été ensoleillé avec une alternance de périodes caniculaires et plus fraîches. Globalement, les températures ont été légèrement en dessous des moyennes saisonnières, notamment vers la fin du mois d’août.

Les vendanges

D’un point de vue qualitatif, le temps maussade du mois de septembre contrariait les espoirs d’un grand millésime. Heureusement, les producteurs se sont montrés patients et ont pu ainsi profiter d’un mois d’octobre exceptionnel. Du début à la fin des vendanges, toute l’Alsace a bénéficié d’un véritable été indien, très chaud, quasiment sans une goutte de pluie. Les gains en maturité ont été spectaculaires tandis que les acidités ont été plutôt bien  préservées.

Compte tenu du léger retard de maturité par rapport à l’année passée, les vendanges ont débuté :

  • le 17 septembre pour l’appellation Crémant d’Alsace
  • le 1er octobre pour les appellations Alsace et Alsace Grand Cru
  • le 15 octobre pour les mentions Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles.

Il convient de saluer les efforts consentis par les producteurs de 15 Grands Crus qui ont fait jouer cette année les dispositions introduites par le décret de janvier 2001, dans le sens du renforcement des disciplines de production (diminution du rendement, relèvement des degrés minima …).

Sans atteindre les performances du millésime précédent, la production de Vendanges Tardives (15 500 hl) et de Sélections de Grains Nobles (2 800 hl) se montre à la hauteur des efforts consentis. Soulignons que 2001 aura été marqué par le relèvement des degrés minima pour ces deux mentions.

Le volume global de récolte a atteint 1 217 000 hl, comprenant un peu plus de 1 010 000 hl pour l'AOC Alsace, près de 160 000 hl pour l'AOC Crémant d'Alsace et 48 000 hl pour l'AOC Alsace Grand Cru.

Les vins

Les Pinot Blanc étaient très sains, d’une maturité parfaite pour les Crémants d’Alsace. Les Sylvaner, Muscat et Gewurztraminer témoignent d'une très belle expression aromatique, signe éloquent de réussite. 2001 est l'année du Riesling, qui a atteint un très beau niveau de concentration tout en conservant sa fraîcheur caractéristique. Les Pinot Noir ont des couleurs profondes, grâce à un état sanitaire parfait des raisins et une maturité phénolique (couleur) excellente. On peut noter de très belles réussites pour les Tokay Pinot Gris, leur qualité dépendant fortement de la date de récolte, cet élément ayant encore joué un rôle important cette année.

Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace
Avril 2002

Notes de dégustation

Riesling Clos Sainte Hune 2001 – Trimbach

Le nez est discret, très fin avec des arômes de fleurs blanches, et de pierre à fusil, évoluant sur un registre principalement floral. La bouche est ample en attaque, fine et très pure avec beaucoup de concentration et une légère amertume sur le pamplemousse en finale. Si le vin se montre encore discret au nez à ce stade, la bouche est déjà en place, et la longue finale annonce un vin de très grande garde. Un vin déjà approchable mais à encaver absolument, car il devrait bien évoluer au courant du 21e siècle. (Dernière dégustation juillet 2007)

Grand Cru Furstentum Gewurztraminer Cuvée Laurence 2001 - Domaine Weinbach

Un vin qui combine idéalement puissance et élégance, avec un moelleux maîtrisé. Aromatique et complexe au nez avec des notes de fruits à noyau, de miel et une pointe grillée. La bouche est ample, de grande pureté avec de la minéralité, le caractère charnu permettant de bien intégrer le moelleux. Un vin d’anthologie et de grande garde, comme tous les Gewurztraminer produits les grandes années sur les meilleurs terroirs alsaciens. (Dernière dégustation octobre 2010)

Premier millésime du XXIe siècle, 2001 est une très grande réussite en blanc, avec des vins secs ou moelleux de grande pureté. La maturité parfaite et une acidité de qualité sont garants d’une longue garde. Même les vins génériques de l’AOC Alsace se dégustent encore particulièrement bien à plus de douze ans d’âge, avec souvent une évolution aromatique modérée. Illustration avec deux très grands vins.

Thierry MEYER
Formateur, L’Œnothèque Alsace, 2016

Les Millésimes Alsace

Il n’y a jamais deux vendanges identiques ! Chaque année des conditions climatiques différentes imposent un cadre naturel avec lequel le vigneron compose. Le millésime transpose ces variations dans la perception de la qualité d’un vin. Il donne par ailleurs des indications quant au vieillissement en bouteille.

Découvrez les 20 derniers millésimes et ceux qui sont entrés dans la légende des grands vins :