Grand Cru

Froehn

Zellenberg

Découvrir sur la carte

Sis sur un mamelon de grès calcaire, Zellenberg, petite cité viticole à l’est de Riquewihr, domine un beau vignoble. Exposé sud-sud-est, le Froehn s’épanouit sur des flancs de coteaux pentus, entre 270 et 300 m d’altitude et couvre 14,60 ha.

C’est un terroir argilo-marneux du Lias, constitué de marnes schisteuses gris foncé, présentant de fins lits calcaires blancs ainsi que des nodules carbonatés et ferrugineux.

Le Froehn favorise la culture du Gewurztraminer, du Tokay Pinot Gris et du Muscat.

Dans son ouvrage de référence, Médard Barth cite le Froehn comme l’un des meilleurs crus de son temps.

Les vins issus du Froehn se distinguent par leur fruité et leur ampleur. Leur richesse leur confère une excellente aptitude au vieillissement.

Citation

Le Grand Cru Froehn pourrait être qualifié de sphérique.

Ce cru s’épanouit dans l’ensemble de la bouche, sollicitant l’ensemble des papilles. La matière de bouche évolue tel un entonnoir. Tout d’abord par une attaque un peu serrée et centrée pour ensuite s’ouvrir avec chair dans un milieu de bouche ample qui enrobe l’acidité de sa matière. Les notes aromatiques d’herbes et d’infusions telles la mélisse ou la camomille se retrouvent fréquemment. Une sensation délicatement rugueuse introduit une longueur élancée et subtile, marquée par la salinité et provoquant une forte salivation.

C’est un terroir vraiment distinct qui permet à chaque cépage de trouver ses marques. Les Muscat et Riesling possèdent un fruit enjoué et charmeur. Les Pinot Gris et Gewurztraminer se révèlent de haute maturité, souvent riches en sucre, tout en conservant un esprit aérien et digeste.

Romain Iltis
Meilleur Sommelier de France 2012 & Meilleur Ouvrier de France 2015 

Consommation

Le Grand Cru Froehn trouve ses marques assez rapidement, au bout de 3 à 4 ans. Il saura ensuite vieillir aisément une dizaine d’année.

Lors de millésimes précoces : de savoureuses sensations de fruits exotiques se déclinent avec gourmandise. On retrouve également des arômes pâtissiers, notamment dans les Pinot Gris et Gewurztraminer.

Lors de millésimes tardifs : Les notes de fleurs séchées et d’herbes sont rehaussées par une certaine austérité dans la structure. Une légère amertume soutient l’allonge du vin.


Accords

C’est un Grand Cru qui donne beaucoup de possibilités gastronomiques. Sa chair ample et enrobée s’épanouit avec des poissons ou viandes cuits à l’étouffée ou confits : poissons gras en papillotes, épaule de veau confite, potée de viande….  La concentration et le fondant présents dans ce type de plat s’associent avec la matière volumineuse du vin pour des associations complexes et de grande saveur.