Grand Cru

Goldert

Gueberschwihr

La « Côte d’Or » du vignoble alsacien dont les vignerons travaillent la terre comme des orfèvres laisse le Gewurztraminer exprimer toute sa finesse.

  • Type de sol Marno-calcaire (Calcaire Oolithique du Dogger)
  • Surface en hectares 45,35 ha
  • Exposition Est et Sud-est
  • Commune Gueberschwihr
  • Altitude 45,35 ha
  • Encépagement (en % par cépage)
    • Gewurztraminer 60%
    • Riesling 19%
    • Pinot Gris 11%
    • Muscat 10%
Découvrir la carte interactive »

Grand Cru Goldert

Les vins

Le lien au terroir

Le climat frais du Goldert permet à l'ensemble de ces cépages d'acquérir, dans un environnement sain, l'acidité dont ils ont besoin pour structurer leur richesse aromatique et leur complexité. Ainsi, les vins issus de ce terroir sont marqués par une maturité et une richesse aromatique, toujours soutenues par une acidité structurée, qui leur permettent de s’exprimer dans un ensemble des plus voluptueux.

Goldert-2
Goldert-1

Grand Cru Goldert

Le terroir

La nature

Lieu

Situé au Nord du pittoresque village de Gueberschwihr, le Goldert s'étend entre 230 et 330m d'altitude. Sa forte pente, de 50 à 60 % dans sa partie haute, s’atténue sensiblement vers la plaine.  Il bénéficie d'un ensoleillement  matinal,  du à son exposition à l'Est, qui le protège des excès de chaleur, notamment en période estivale.

Sol

Le Goldert  est le seul terroir d’Alsace dont le substrat géologique se compose uniquement de calcaire oolithique marin. Dans la partie médiane et basse du coteau, le sous-sol, fait de conglomérats tertiaires, est recouvert par des dépôts quaternaires soliflués où des galets calcaires et gréseux se mélangent dans une matrice argileuse riche.
Le sol de ce Grand Cru est profond, relativement riche et fertile, et bénéficie d’un bon drainage naturel.
En outre ce type de sol se réchauffe lentement et marque par conséquent les vins d'une belle acidité ; la lente évolution des raisins vers une maturité physiologique optimale permet le développement d’une structure puissante tout en préservant la finesse des arômes.

Micro-climat

L'orientation vers l'Est protège le vignoble des fortes chaleurs des après-midi et préserve l’état sanitaire des baies très tard dans l'année.

Encépagement

Ce terroir est un grand révélateur du Gewurztraminer. C’est sans doute pour cela qu’il y est cultivé de longue date, au départ dans sa version originelle, le Traminer. De la même manière le Muscateller (aujourd’hui Muscat) et le Sylvaner sont historiquement cultivés sur ce site. Le Riesling quant à lui n’est apparu pour la première fois que vers 1930 et véritablement conforté vers1940.Le Pinot Gris est le cépage à avoir investi les pentes du Goldert.

Les hommes

L’histoire du Grand Cru Goldert est inséparable de celle du village de Gueberschwihr. Dans les ruelles tortueuses, se dressent d’anciennes maisons habitées par des générations successives de vignerons.

La transmission d'un héritage

Le village de Gueberschwihr apparaît, en 750 déjà, comme une localité viticole de grand renom, selon les dires de Médard Barth, historien.
Du Moyen-Âge à la Révolution, les évêchés de Bâle et de Strasbourg, la paroisse de Gueberschwihr ainsi que des abbayes proches et lointaines, possédaient des vignes au lieu-dit Goldert.
Le nom «Goldert» s’explique par la couleur dorée de ses vins appréciés des gourmets ; hors frontières également, leur réputation les plaçait au rang des meilleurs, «en qualité, en bouquet et en vigueur» selon une attestation délivrée par la ville de Lucerne en 1728 (autorisant leur vente à un endroit privilégié du marché).
 
L’ancienneté de la réputation du site du Goldert donnera naissance à sa reconnaissance administrative précoce, en 1932, par le Conseil Municipal de Gueberschwihr, quelques 50 années avant son entrée dans l’appellation Grands Crus.