Grand Cru

Kirchberg de Ribeauvillé

Ribeauvillé

Surplombant la cité médiévale de Ribeauvillé, sous la protection bienveillante de ses trois châteaux, ce terroir produit des vins tendus, vibrants, tels les instruments et les voix des ménestrels et autres troubadours qu’accueillaient ici les Seigneurs d’autrefois.

  • Type de sol Marno-calcaro-gréseux
  • Surface en hectares 11,40
  • Exposition Sud, Sud-Ouest
  • Commune Ribeauvillé
  • Altitude 270 à 350m
  • Encépagement (en % par cépage)
    • Riesling 71%
    • Pinot Gris 17%
    • Gewurztraminer 8%
    • Muscat 4%
Découvrir la carte interactive »

Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé

Les vins

Le terroir de ce Grand Cru donne des vins de grande précision, frais et charpentés, à l’équilibre remarquable.

Le lien au terroir

Le terroir de ce Grand Cru donne des vins de grande précision, frais et charpenté

Par leur concentration, par la densité de leur structure, ce sont des vins assez virils. Leur tension acide, tonique, s’exprime dans une matière large et pure. En début de bouche, cet ensemble se lie à une petite sensation asséchante (c’est la marque du calcaire), et à une intense minéralité dans la longueur.

Le Muscat procure un plaisir fruité et floral aussi immédiat qu’envoûtant. 

Riesling et Pinot Gris tirent parti de la matière ciselée propre à ce Grand Cru, matière dans laquelle se retrouvent souvent des notes d'agrumes – celles de la mandarine, de l'orange sanguine ou du kumquat. Le Gewurztraminer révèle des saveurs de litchi et toutes les expressions de la rose (fraîche, séchée, fanée). 

Avec chaque cépage, la minéralité intense et marine du Cru s'exprime dans une longueur délicate.

Romain ILTIS
Meilleur Sommelier de France 2012 & Meilleur Ouvrier de France 2015 

Choisir et servir

Les Grands millésimes

1971, 1985, 1988, 1989, 1990, 1995, 1996, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2005, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013.

Les vins du Kirchberg de Ribeauvillé sont fermes dans leur jeunesse et demandent un peu de repos. Après quatre à six ans de garde, leur matière intègre l'acidité et décline tout le potentiel aromatique et minéral du Grand Cru.

Lors de millésimes précoces : le volume en bouche rappelle la chair d'agrumes bien juteuse, l'orange. Les vins sont gourmands, salivants, d’une matière généreuse. Les arômes explosent et se livrent avec beaucoup d’expressivité.

Lors de millésimes tardifs : droit et franc, ces millésimes méritent d’être attendus pour affiner leur corps. Ils sont dominés par la minéralité et la fraîcheur. La patine du temps leur confère un caractère miellé.

Romain ILTIS
Meilleur Sommelier de France 2012 & Meilleur Ouvrier de France 2015 

Les accords majeurs

La puissance de ce Cru permet d'y associer des produits iodés et imposants. Plateaux de fruits de mer, crustacés simplement grillés, soupe de poissons de roche… Les arômes iodés, marins, de ce Grand Cru, sa minéralité, permettent au caractère aromatique du plat comme à la richesse du terroir de s'exprimer pleinement dans un dialogue très prometteur.

Romain ILTIS
Meilleur Sommelier de France 2012 & Meilleur Ouvrier de France 2015 

Kirchberg-ribeauville4-2
Kirchberg-ribeauville zvardon civa
Kirchberg-ribeauville
Kircherg ribeauvill jenny civa
Kirchberg ribeauville jenny civa 2

Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé

Le terroir

La nature

Les vignes grimpent aux flancs d’une colline escarpée, dont la nature marno-calcaro-gréseuse permet au Riesling de s’affirmer.

Lieu

Ce terroir appartient au champ de fractures de ribeauvillé. Délimité au sud par la ville de ribeauvillé et à l’est par le grand cru Geisberg, le grand cru Kirchberg de ribeauvillé bénéficie d'une exposition sud/sud-ouest qui, associée à une pente très marquée, lui confère un excellent ensoleillement au moment de la maturation. Vers le sud le relief pentu plonge vers la vieille ville de ribeauvillé tandis que vers le nord la pente est plus douce.

Sol

Ce grand cru possède un sol de composition marno-calcaro-gréseuse. 

Le substrat du kirchberg peut se diviser en deux parties : l’aval est formé de marnes dolomitiques du trias et de dolomies du muschelkalk inférieur, quand l’amont présente des marnes bariolées gréseuses et gypsifères du muschelkalk moyen. 

Reposant sur cette marne compacte calcaire, variant de 60 à 100 cm de profondeur, le sol est très caillouteux de nature argilo-limono-sableuse à argilo-sableuse. 

Micro-climat

En été, le grand cru kirchberg de ribeauvillé est exposé aux vents frais nocturnes nommés localement "tahlwendela" ou vents catabatiques. Ces vents rafraîchissants dévalent les pentes le long des Vosges et balaient le grand cru situé au débouché de la vallée du Strengbach, tempérant ainsi les excès de chaleur. Ils permettent une lente maturation des raisins et préservent à souhait le fruité et la fraîcheur.

D’ailleurs au 18ème siècle, le grand cru Kirchberg de Ribeauvillé était connu dans toute l’Europe pour ses grands vins de paille.

Cette ventilation naturelle contribue d’autre part au maintien d'un excellent état sanitaire des baies. Lorsque les conditions sont favorables au développement du botrytis, celui-ci se présente en général sous sa forme pure et noble et donne naissance à de grands vins liquoreux.

Quant au niveau de pluviométrie très faible (700 à 800 mm par an), il est dû à l'effet écran constitué par la barrière naturelle des vosges.

Encépagement

L’expérience et le temps ont révélé que les cépages particulièrement bien adaptés sur ce terroir sont le Riesling, par excellence, et le Muscat. 

La réussite de ces cépages aromatiques est liée au micro-climat auquel est soumis le grand cru. Ces cépages gagnent en effet à mûrir longuement en étant soumis à une succession de périodes chaudes et de périodes plus fraîches. Les vents catabatiques soufflant régulièrement assurent parfaitement cette fonction.

Plus récemment est apparu dans la partie située vers le nord, du pinot gris. Le gewurztraminer, depuis longtemps présent sur le grand cru, se trouve très peu planté.

Les hommes

L’histoire et le rayonnement des crus du Kirchberg sont étroitement associés à celle de la ville de Ribeauvillé et des Seigneurs de Ribeaupierre.

La transmission d’un héritage

Le Kirchberg, littéralement le « mont aux églises » tire l’origine de son nom de la présence à ses pieds, dans la vieille ville de ribeauvillé, de trois églises : l'église du couvent de la divine providence, l'église catholique et le temple protestant.

Médard Barth, historien du vignoble alsacien, nous apprend que le site du Kirchberg est cité dès 1328. Bernadette Burn et Gilles Schmidt associent la gloire de Ribeauvillé à celle de ses deux grands crus :

Le Ratbaldovilllare, qui fut donnée en 768 par Pépin le Bref à son chancelier, l’abbé Fulrade, était déjà célèbre sous l’empire romain pour sa source thermale. Après les invasions, un certain Rappoltus s’imposa en maître dans la contrée et bâtit un village qui restera, pour sept siècles, le domaine de la famille des Ribeaupierre.

Les seigneurs de Ribeaupierre, esprits éclairés, entreprirent d’aider et de protéger baladins et saltimbanques et se déclarèrent « rois des fifres », organisant leur fête chaque huit septembre. Hier comme aujourd’hui au Pfifferdag, la fontaine centrale dégorge de bons vins, et peut-être ceux du Geisberg ou du Kirchberg, coteaux célèbres qui dominent la ville.

Burn-Schmidt, Alsace, Clos et Grands Crus, p. 130