Travaux de la vigne

La protection de la vigne

Elle vise à maintenir le potentiel de production de la plante au maximum en luttant contre les maladies et les parasites. Exemples de maladies les plus fréquentes : oïdium (un blanchiment des rameaux et des baies apparaît). Les grains éclatent au fur et à mesure qu’ils grossissent. Le mildiou provoque de forts dégâts sur les grappes qu’il dessèche totalement. Les feuilles peuvent être attaquées, ce qui réduit leur photosynthèse. La pourriture grise est un parasite qui altère gravement le raisin : les baies se couvrent d’une poudre grise. Les vers de la grappe (larves de papillons) qui trouent les pellicules, favorisent le développement de cette pourriture grise. 

Les méthodes écologiques pour se protéger de ces maladies et de ces parasites sont de plus en plus nombreuses. Par exemple la confusion sexuelle, qui limite l’usage d’insecticides. Des capsules posées dans les vignes diffusent des phéromones, habituellement émises par la femelle des papillons, afin que les mâles soient induits en erreur. De ce fait les accouplements sont limités et les risques de pourriture grise sont diminués de moitié.