Grand Cru

Furstentum

Kientzheim & Sigolsheim

Découvrir sur la carte

La vallée de Kaysersberg, protégée des vents, accueille en son coeur le coteau du Furstentum. Exposé sud-sud-ouest, c’est un îlot de végétation méditerranéenne calciphile.

Le sol brun, calcaire, présente une structure caillouteuse, squelettique, filtrante, avec affleurement de la roche-mère. Il s’agit de terroirs marno-calcaro-gréseux du Dogger inférieur recouverts à l’extrémité de conglomérats tertiaires.

La pente est vive (37 %) et optimise l’ensoleillement sur un sol accumulateur de chaleur et d’eau. Les conditions sont privilégiées pour élaborer un grand vin.

Le Furstentum compte 30,50 ha plantés en Riesling, Gewurztraminer et Pinot Gris d'Alsace.

Le Furstentum est déjà cité en 1330 dans l’inventaire des vignes appartenant au couvent de Bâle. 

Vin de garde, le Furstentum est d’une grande finesse et d’une puissance aromatique remarquable.

Citation

Ce Grand Cru se démarque par son expression exotique.

Sur ce terroir, les vins trouvent un volume d’un rare équilibre. L’acidité se veut large et s’intègre dans une bouche généreuse. Une matière souvent riche confère aux vins une ampleur qui sollicite l’ensemble de la bouche. Une légère tendresse, miellée, met en exergue une palette aromatique complexe marquée par des notes de fruits exotiques, ananas et mangue en particulier. La longueur gourmande exprime une salinité marine qui complète l’expression juteuse.

Les Riesling révèlent une typicité d’agrumes confits avec souvent une petite douceur sucrée qui accentue la salivation. Les Pinot Gris et Gewurztraminer trouvent ici un terroir qui leur permet d’exprimer tout leur registre fruité dans une bouche à la fois riche et équilibrée. C’est un terroir qui permet souvent l’élaboration de vins de surmaturité.

Romain ILTIS
Meilleur Sommelier de France 2012 & Meilleur Ouvrier de France 2015  

Consommation

Ce cru produit des vins qui s’apprécient à tout âge. Jeunes, ils distillent une expression fruitée qui donne déjà un grand plaisir. Puis après quelques années, le vieillissement permet à ces vins de fondre la générosité naturelle du terroir et d’en affiner la matière.

Lors de millésimes précoces : une sensation miellée accentue l’esprit fondant du vin. Les cépages se centrent sur les fruits, notamment confits, dans un équilibre qui procure une sensation juteuse.

Lors de millésimes tardifs : les vins trouvent un allant de fraîcheur qui permet l’expression de fruits frais. Une sensation croquante apparait alors pour une friandise charmeuse.


Accords

La générosité des vins permet d’y associer des plats riches. Les gastronomies indienne ou orientale utilisent des épices qui font merveilleusement le lien avec la matière noble de ce cru. Paella, navarin d’agneau au curry ou encore lotte aux épices seront ainsi magnifiés par association de textures.