Les confréries

Confrérie Saint-Étienne d’Alsace

Voir sur la carte

Introduction

Historique

Les origines de la Confrérie Saint-Étienne d'Alsace remontent au XIVème siècle. Tous les 26 décembre, jour de la Saint Étienne, la société des notables d'Ammerschwihr, près de Colmar, dont l'un des rôles majeurs était l'étroite surveillance de la qualité des vins de la cité, se réunissait pour son festin annuel. Le faste et la magnificence de cet évènement étaient tels que la population prit bientôt l'habitude d'appeler notre société "la Confrérie Saint Etienne". Sous l'impulsion d'un groupe de viticulteurs et d'amis du vin d'Alsace, animé par Joseph DREYER, son Receveur-fondateur, elle ressuscita sous la forme actuelle en 1947 dans le but de faire connaître et aimer les vins d'Alsace.

En 1973, elle établit son siège au Château de Kientzheim, près de Kaysersberg.

La Charte – La devise

L'article 1 du règlement :

Nul ne peut être Confrère de Saint-Étienne s'il n'aime la joie, la bonne chère et les vins d'Alsace. Toutefois, l'admission ne sera prononcée que sur proposition motivée d'un confrère dûment autorisé et après accord du Grand Conseil. Celui-ci soumettra en outre le postulant aux épreuves viniques d'admission...

  • Kientzheim
  • OTTROTT
  • Marlenheim
  • Cleebourg
  • Scherwiller
  • Kientzheim

La confrérie

Les membres

  • Apprenti
  • Confrère/Consœur
  • Compagnon
  • Confrère/Consœur Maître
  • Confrère/Consœur Sénéchal
  • Confrère/Consœur Vigneron
  • Confrère/Consœur d’Honneur
  • Confrère/Consœur Œnophile

La tenue

Cape rouge, chapeau tricorne noir, gants blancs, médaille avec tonnelet

Actions

De par le monde, de la Belgique à la Suède, du Japon aux Etats-Unis, nos Délégations étrangères œuvrent à la connaissance des vins d'Alsace et font rayonner l'esprit de la Confrérie Saint-Étienne d'Alsace.